1_hassan_night3       

        Il suffit de faire un tour au centre-ville à 15h (oui 15h, avec l'horaire (ou l'horreur) continu, rares sont ceux qui peuvent supporter le calvaire de rester au travail jusqu'à 16h30...avec le temps qui fait ces jours en plus, et en connaissance du profond sentiment de respect qu'éprouvent les marocains envers le travail; ça me parait impossible...)pour s'apercevoir que Rabat est réellement la capitale administrative du pays: des hommes cravatés qui se dirigent dans tous les sens, des embouteillages infranchissables...même les plus petites ruelles deviennent submergées de voitures...Cette scène infernale disparaît aussitôt au bout d'une heure...la métropole retrouve ses habitudes:tranquillité, monotonie...tout qui ne convient pas à une aglomération qui compte plusieurs centaines de milliers d'habitants, jeunes en majorité...

        La ville ne commence à prendre véritablement part de la vie que vers lmoughréb..lorsque le temps se rafraîchit, une promenade (dans le vrai sens du terme) devient alors possible ..mais méme cette fraîcheur ne peut faire oublier à personne le manque de lieux de divertissement...une fois 23 heures, elle sombre de nouveau dans l'ennui...les rues se vident, les cafés, les restaurants et les boutiques commencent à baisser leurs rideaux, et on a l'impression d'étre le seul à être encore éveillé.Aprés minuit, seuls les discothèques, les nights clubs, et piano-bars restent ouverts de portes...ces derniers se comptant aux bouts des doigts...alors devant un choix aussi cerné, Rabat demeure la ville référence pour ceux qui ne recherchent pas la vie nocturne...

        On est loin de l'ambiance qui règne dans la corniche de Tanger ou de Casa, encore moins celle d'Agadir...! d'autres villes, bien que plus petites, restent animées beaucoup plus tard la nuit...une honte à essuyer: yé7yini allah w nchouf des nuits rbatis mouvementées,vivantes..des nuits dignes d'une véritable déstination touristique comme se la veulent les décideurs...